Sélectionner une page

Industrie du Recyclage et Plastic Deal

1 octobre 2020

L’Europe a prévu de faire passer une loi “d’obligation d’incorporation de plastique recyclé” d’au moins 25 % pour les bouteilles transparentes en PET d’ici 2025, puis de 30 % pour la totalité des bouteilles d’ici 2030. Aujourd’hui, c’est la Californie (5ème puissance économique mondiale !) qui vote sa première loi sur l’incorporation du plastique recyclé. La loi signée par le gouverneur de l’Etat Gavin Newsom, qui vise à réduire la pollution terrestre et marine, impose que les nouvelles bouteilles en plastiques soient produites avec au moins 50% de plastique recyclé. Le but clairement affiché est d’améliorer la demande en plastique recyclé tout en réduisant la consommation du pétrole. Mark Murray, directeur exécutif de l’organisation “Californians against Waste” décrit cette loi comme étant “la loi [sur le plastique recyclé] la plus ambitieuse et la plus directe du Monde”. Et pour cause, la Chine qui rachetait encore récemment les déchets plastiques aux Etats-Unis à décidé d’arrêter subitement, ce qui oblige à trouver d’autre débouchés localement.

Parallèlement, les Etats-Unis prévoient de se débarrasser de la grande partie de leur déchets plastiques au Kenya. Officiellement, ce “plastic deal” permettrait aux Etats-Unis de fournir au Kenya les 500 millions de tonnes de déchets plastiques – dont la Chine ne veut plus – afin de développer une industrie du recyclage pour l’Afrique qui est très consommatrice de ce type de produits. Difficile donc pour le Kenya de refuser ce deal car, par ailleurs, son économie flanche en pleine crise du covid.

Beaucoup, dont l’ONG GreenPeace, alertent sur le fait que le pays n’a pas les capacités nécessaires pour traiter ces déchets, qui sont pour la plupart stockés dans des décharges à ciels ouverts. Pour Frederick Njehu, responsable de GreenPeace Afrique, ces déchets sont une menace énorme pour la vie marine, les rivières et les sols, car seuls 7% pourront être recyclés. Le reste terminera dans les décharges !


Notre projet CarbonBlue vise à réutiliser les déchets plastique localement, en circuit court, en utilisant une manière alternative de recycler afin de créer de nouveau produits qui favorisent l’émergence de nouveau métiers. Nous serons appelés tôt ou tard à décarboner la planète, alors pourquoi ne pas commencer maintenant ?

Rejoignez-nous !

Donnons ensemble une seconde vie au plastique

Suivez l'avancement du projet grâce à nos Newsletters.