Sélectionner une page

Et si on allait voir ce qu’il se fait ailleurs? (Partie 2)

27 août 2020

Tout comme la méthode Miyawaki, la méthode Daisugi provient tout droit du Japon et permets d’aménager de manière réfléchie les végétations et limiter l’abattage des arbres. En effet, Daisugi (台杉) est le nom d’une ancienne technique japonaise conçue au 13/14ème siècle pour produire des plantations parfaitement droites et équilibrés, similaires à des bonsaïs géants. 

Cette technique, encore peu connue du reste du Monde, fut initialement inventé par des habitants de Kitayama afin de résoudre leur pénuries de plans et de semis. Ayant très peu de terres plates dans la région (ce qui rends les plantations difficiles), cette technique permit aux arboriculteurs et aux forestiers de la région de réduire le nombre de plantations tout en accélérant les récoltes et la qualité de la production de bois. Un moyen ingénieux de cultiver plus de bois en utilisant moins de terres.

 “Sugi” qui veut dire cèdre en japonais, est une famille d’arbres connus pour être majestueux. Cependant, les cèdres cultivés à Kitayama sont cultivés de manière à ce que les pousses grandissent droites, fines, longues et sans nœuds. Ces pousses sont méticuleusement taillés à la main environ tous les deux ans afin de ne laisser que les branches supérieures, ce qui permet au reste des tiges de pousser parfaitement droites. Bien qu’aujourd’hui l’aspect esthétique prenne le dessus sur l’utilité, la solidité et la flexibilité de ces arbres font que le bois est parfait pour concevoir plusieurs types d’objets ou de mobilier, le tout sans couper la racine de l’arbre.

Rejoignez-nous !

Donnons ensemble une seconde vie au plastique

Suivez l'avancement du projet grâce à nos Newsletters.